Harper’s Island – Critique saison 1/série complète

Fiche technique de la série :

Titre : Harper’s Island

Créé par : Ari Schlossberg

Chaîne d’origine pour la diffusion : CBS

Années de diffusion de la série : 2009

Nombre de saison : 1

Nombre d’épisodes : 13

Cast : Elaine Cassidy (Abby Mills), Christopher Gorham (Henry Dunn), Katie Cassidy (Patricia « Trish » Wellington), Cameron Richardson (Chloé Carter), Adam Campbell (Cal Vandeusen), C. J. Thomason (Jimmy Mance), Jim Beaver (Shériff Charles Mills), Richard Burgi (Thomas Wellington), Gina Holden (Shea Allen), Matt Barr (Christopher « Sully » Sullivan) et Cassandra Sawtell (Madison Allen)

Casting secondaire/récurrent : David Lewis (Richard Allen), Victor Webster (Hunter Jennings), Harry Hamlin (Marty Dunn), Callum Keith Rennie (John Wakefield), Dean Chekvala (J. D. Dunn), Claudette Mink (Katherine Wellington), Ben Cotton (Shane Pierce), Brandon Jay McLaren (Danny Brooks), Chris Gauthier (Malcolm Ross), Sean Rogerson (Joel Booth), Ana Mae Routledge (Kelly Seaver), Ali Liebert (Nikki Bolton), Sarah-Jane Redmond (Sarah Mills), Beverly Elliott (Maggie Krell), Amber Borycki (Beth Barrington), Sarah Smyth (Lucy Daramour), Dean Wray (Cole Harkin), Aaron Pearl (Agent Garrett) et Terence Kelly (Révérend Fain)

Résumé de la série : Une petite île au large de Seattle abrite une ville dans laquelle six meurtres ont eu lieu il y a sept ans. Parmi les victimes figurait la mère d’Abby Mills (Elaine Cassidy) qui, après cette tragédie, a décidé de déménager à Los Angeles. Mais elle se voit obligée de revenir sur l’île lorsque Henry (Christopher Gorham), son ami d’enfance, se marie avec Trish Wellington (Katie Cassidy). Ces derniers ont invité tous leurs amis et toute leur famille au mariage qui se déroulera sur l’île d’Harper. Au début des festivités, tout ce beau monde ignore encore qu’ils vont vivre un véritable cauchemar. Les liens d’amitiés sont mis à rude épreuve et les secrets remontent à la surface quand des victimes sont retrouvées assassinées les unes après les autres. Ce qui s’annonçait comme une agréable semaine devient un terrifiant combat pour échapper à la mort.

Promo/Trailer de la série : 

Promo/Trailer de la série, après les trois premiers épisodes : 

13 semaines (un épisode diffusé chaque semaine), 25 suspects, un seul tueur. Voilà, comment la chaîne CBS a vendu le concept de cette série horrifique au moment de sa diffusion durant l’été 2009. Tout comme les séries American Horror Story, True Detective, ou encore Fargo, Harper’s Island était une série d’anthologie, du moins, c’est ce qu’elle aurait dû être, si elle avait eu droit à une seconde saison ! Le principe de la série aurait été donc simple : une saison = un casting = une histoire = un lieu. Ce n’est donc pas la série American Horror Story qui a commencé le concept de « une saison = une histoire », mais bel et bien Harper’s Island (si on lui avait donné sa chance) ! Mise à part ça, ces deux séries horrifiques non plus grand chose en commun, si ce n’est nous donner des histoires d’horreurs comme on les aime ! 😉 Car là, où, American Horror Story (que j’adore également) est une série dirigé plus sur l’épouvante, Harper’s Island opté plus pour le style « slasher » ! Deux versions de l’horreur que j’adore autant l’une que l’autre. 🙂

6aa-harper-island

Donc, exit les fantômes ou les zombies, dans Harper’s Island, on nous sert une bande de copains sur une île coupée du reste du monde, et où, un tueur va sévir et les tuer un par un (one by one, comme disait la petite fille qui fait flipper tout le monde dans cette série). Dis comme ça, la série peut être présenté comme un de ces slasher-movie, pas très inspiré, ou on comprend tout à l’avance, et qui fait rire plus qu’autre chose… Mais je vous rassure, Harper’s Island n’est rien de tout ça (ou du moins, plus après le 5ème épisode) ! ^^ Car, je l’avoue, la série vaut le coup d’œil pour son intrigue bien ficelé et digne de bons Thrillers, mais pour ça, il faut attendre les dernières minutes du 5ème épisode, où enfin s’engage les choses sérieuses de l’histoire. Les 5 premiers épisodes sont en quelque sorte, une grande introduction pour le reste de la saison. Alors si vous voulez tenter l’aventure, surtout ne vous fiez pas qu’aux cinq premiers épisodes, vous risquez d’arrêter l’aventure avant la meilleure partie.

T-Ygsz9uQip-kNgSz1hGIMqPUW0

L’histoire est donc une représentation très libre et moderne du roman exceptionnel d’Agatha ChristieDix petits nègres. Nous suivons donc un groupe de personnes, qui vont se retrouver coupé de toute civilisation sur une île au large des côtes de Seattle, pour célébrer le mariage de deux d’entre eux. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que 7 ans plus tôt, sur cette même île, il y a eu un massacre perpétué par un sociopathe et tueur en série, du nom de John Wakefield. Comme vous, je pense, je me suis dit qu’il fallait être bête pour se marier sur une île pareille, en sachant les horreurs qui s’y sont produit. Mais comme le couple de futur mariés se sont rencontré là-bas, et qu’ils y ont passé tous leurs étés depuis qu’ils sont tout jeunes, on a une sorte « d’excuse » pour le démarrage hasardeux de la série. Bien sûr, vous pouvez l’imaginer facilement, les meurtres vont reprendre durant cette semaine sur Harper’s Island, et tout ce que l’on veut savoir, c’est qui est le tueur sur tous nos suspects, mais aussi pourquoi (et aussi de savoir qui va s’en sortir vivant à la fin, mais là, comme souvent, pas trop de surprises).

Harpers-Island--Gina-Hold-001

Je dois dire que l’intrigue est plutôt bien ficelée durant toute la saison, même si, comme toute bonne histoire d’horreur, on nous fait soupçonner quasiment tout le monde au moins une fois. La série a réussi à le faire avec plus ou moins de finesse à certains moments, ou alors, au contraire, avec un peu trop de lourdeur à d’autres moments. Autrement, la série respecte bien les codes du genre, arrive sans mal à nous surprendre dans la tournure des événements, et réussi à maintenir un bon niveau durant toute sa saison, alors qu’habituellement, ce que l’on appelle les « slasher-movie » ne durent qu’environs 2h ! La série a tout de même 13 épisodes, et si on passe les gros défauts des 5 premiers épisodes qui servent de prologue et des premiers chapitres d’introduction à l’histoire, la série nous délivre bien le divertissement de ce que l’on attend de ce genre d’intrigue.

960

Au vu de comment je défends la série, au niveau de l’histoire et des retournements de situation, je vais sûrement vous choquer en disant ça, mais il faut savoir, que j’ai deviné qui était le tueur dés le premier épisode ! Je vous rassure, il n’y a que moi qui ai deviné dés le 1er épisode, d’ailleurs toutes les personnes que je connais et qui ont vu la série n’en croyaient pas leurs yeux lors de la révélation ! Petite anecdote : je regardais la série en même temps que la diffusion américaine, ce qui veut dire, un chaque semaine pendant 13 semaines, en même temps qu’une amie que je me suis faite sur un site de série (Hypnoseries (anciennement Hypnoweb) pour ceux que ça intéresserait ! ^^). Donc, on regardait l’épisode le samedi après-midi, chacune de notre côté à la même heure, puis on en parlait juste après ensemble, pour se dire ce qu’on en avait pensé, et surtout, pour voir notre liste de suspects ! 😉 Je l’ai donc choqué avec mon idée du 1er épisode, elle me disait même : « c’est impossible, je suis sûr que ce personnage ne sera jamais dans la liste de mes suspects, tellement que c’est juste improbable ! ». Et à chaque nouvel épisode, elle me disait un nouveau suspect, alors que moi, je restais sur ma premier choix, peu importe ce qu’elle pouvait me dire ! 🙂 Si tu lis ces lignes Yonyon, je pense que tu t’en rappelles encore aussi, de nos séances débats sur Harper’s Island ! ^^

Puis, au moment de la révélation, qui arrive dans l’avant-dernier épisode, j’ai crié de joie en voyant que j’avais raison depuis le début ! Par contre, la pauvre Yonyon a mis plusieurs jours pour s’en remettre ! Elle arrêté pas de me demander comment j’avais fait pour le deviner dés le début, alors que rien, mais vraiment rien, ne disposait ce personnage à être le meurtrier. Ma réponse a été toute simple, puisque je n’avais rien d’autre le deviner : je trouvais que la personne choisit, avait la tête pour l’emploi ! 🙂 Donc, ne vous en fait pas, la solution n’est pas évidente à trouver, d’ailleurs, même si j’ai trouvé qui été le tueur dés le début, quand on apprend le « pourquoi », j’étais scotché, parce que je ne m’attendais pas à ce genre de révélation et de mobile pour tout ce massacre ! En gros, vous serez forcement surpris à la fin, même ceux qui on l’habitude de voir des slasher-movie, comme moi ! 🙂

42359555

Sinon, niveau personnages, on a le droit à de bons personnages forts sympathiques, et on a aussi le droit a des personnages caricaturaux, mais ça, c’est la norme des codes du genre de l’horreur et du slasher. Tout d’abord, nous avons Abby Mills, le personnage principal. Personnellement, c’est mon personnage préféré dans la série, sûrement dû au fait, que c’est le personnage le plus exploité et qui évolue le mieux dans ce massacre. Abby est interprétée par la presque méconnue Elaine Cassidy, qui s’en sort à merveille pour tenir la série sur ses épaules. Car, bien sûr, il y a un rapport entre Abby et les meurtres sur l’île, principalement depuis qu’elle est de retour après sept ans d’absence. C’est elle qui en bave le plus, et qui, plus elle se rapproche de la vérité, plus elle va en désillusion… Un personnage fort et indépendant, voilà ce qu’est Abby Mills. Ses relations sont aussi intéressantes et importantes, entre son amitié de toujours avec Henry (son meilleur ami), sa relation amoureuse et compliquée avec le sympathique Jimmy, ou avec sa relation conflictuelle et désarmante avec son père… Abby aura les meilleures intrigues de la série, et on ne s’en plaint pas !

p01gjmq2

Ensuite, nous avons le fameux couple qui veulent se marier sur cette île maudite : Henry Dunn et Trish Wellington ! Avec eux, on nous sert une relation un peu à le « Roméo et Juliette », par rapport au fait qu’Henry est un roturier, alors que Trish est une femme riche, dans une famille fortunée et désireuse de le rester. Donc, bien entendu, il y a des tensions entre le futur beau-père et le futur gendre… Rien de bien originale de ce côté-là ! Mais, les scénaristes auront eu le mérite de réussir à nous vendre cette belle romance entre Henry et Trish. On s’attache à  eux et on sent que Christopher Gorham (Jake 2.0Once Upon a Time, Coverts Affairs, Ugly Betty…) et Katie Cassidy (Supernatural, Arrow, Gossip Girl…) sont à l’aise ensemble, ce qui nous vend encore plus cette idylle pavée d’obstacles, jusqu’au mariage… ou pas ! 😉 Le mieux avec ces deux personnages, c’est que contrairement a ce qu’on aurait pu croire, ils arrivent parfaitement à être des personnages intéressant, en dehors de leur couple ! Trish avec les soucis dans sa famille qu’elle doit régler, en particulier en aidant sa sœur et sa nièce, puis Henry, avec ses liens avec Abby et ses autres amis, pour comprendre toute cette histoire et réussir à s’en sortir… Henry et Trish étaient des valeurs sûres du show !

Trish-and-Henry-3-harpers-island-17449445-870-478

L’autre couple phare de la série, c’est le couple composé de la demoiselle d’honneur Chloé Carter et de son petit ami (et presque fiancé) Cal Vandeusen ! Ce couple que tout oppose à la base, se révèle être un couple des plus stable et romantique que l’on peut voir dans la série ! Contrairement a ce qu’on aurait pu croire au début, leur romance est réelle et sérieuse, ce qu’on nous faisait très fortement douter au commencement ! Les scénaristes nous développent très vite, les deux personnages et les font évoluer intelligemment au cours de la saison. Ils nous prouvent que cette relation caricaturale au début, est devenu une des choses les plus réussites de l’aventure Harper’s Island ! Et sans trop m’avancer, je pense qu’ils ont réussi à piquer la vedette au couple Henry/Trish ! Par ailleurs, dans le genre « Roméo et Juliette », ils se posent là également ! Le seul bémol avec eux, c’est le fait qu’ils n’ont pas réussi à évolué séparément, ils ont toujours persévérer en couple, ce qui ne leur a pas aidé à se distinguer individuellement, par rapport au reste des personnages. Tout de fois, cela n’empêche pas de se sentir concerner par ce qu’ils leur arrivent, et dans ce genre d’histoire, c’est ce qui compte le plus ! 😉

 

imahs6lgmzv3i97cirpw

Deux autres personnages que j’ai adorés, et qui sont les personnages qui ont le mieux aidé l’héroïne (avec son meilleur ami Henry) à évoluer, sont Jimmy Mance et le Shériff Charles Mills ! Jimmy a été le premier et grand amour d’Abby, et il l’est toujours, mais leur relation est complexe au vu de ce que revit Abby et de comment cela s’est fini la première fois entre eux. Jimmy est un personnage fort sympathique et qui est amis avec tout le monde. Mais on sent que ce n’est pas un personnage super lisse, on va même se rendre compte qu’il est mystérieux, avec quelques secrets… Sa relation avec Abby est très bien traitée du début à la fin, et évolue d’une façon très naturelle et logique, sans faire de vague, ce que j’ai beaucoup apprécié. C’est d’ailleurs mon couple préféré de la série, avant Chloé/Cal et Henry/Trish !

Jimmy_Abby28-harpers-island-21729144-1024-576

Puis, le Shériff Mills alias le père d’Abby, interprété par le talentueux Jim Beaver (mon Bobby Singer adoré dans Supernatural, mais aussi Breaking Bad), qui nous en aura fait voir de toutes les couleurs dans cette saison ! Car oui, le Shériff est sûrement le personnage le plus mystérieux et intriguant de la série ! Il sait des choses sur la première affaire qu’il ne veut pas dévoiler, et par conséquent, cache des éléments importants qui pourraient aider nos héros à comprendre toute cette sombre affaire… Rien que pour ça, le personnage était parfait ! Puis, sa relation conflictuelle avec sa fille, a toujours  été traitée avec intelligence et subtilité (contrairement à d’autres éléments du show). L’actrice Elaine Cassidy n’aura jamais été aussi à l’aise et douée, quand donnant la réplique à C. J. ThomasonChristopher Gorham, mais surtout Jim Beaver ! Le Shériff est un personnage que je voudrais voir plus souvent dans des séries, et pas obligatoirement dans une série horrifique ! 🙂

harpers-island_119897_1

Sinon le reste du casting est à la hauteur, avec un Richard Burgi (The Sentinel, Desperate Housewives, Firefly, Point Pleasant, Devious Maid…) en père sur-protecteur et invasif, une Gina Holden (Supernatural, The L Word, Dead Zone…) en mère dépassée par les événements, un Matt Barr (Les Frères Scott, Hellcats, Sleepy Holow…) en bon pote prêt a tout pour ses amis, ou encore Callum Keith Rennie (The Killing, Battlestar Galactica, Kingdom Hospital…) le premier tueur en série sur l’île, et la petite Cassandra Sawtell, la petite fille flippante du nom de Madison (personnellement, elle avait fini par me taper sur les nerfs !)… Un casting fort et pas méconnu des sériephiles, ce qui peut aider à vendre certaines lourdeurs du scénarios ! ^^

latertrishseesfatherandhunter

Le petit (gros) + à ajouter à la série, se sont les décors et la mise en scène ! Rien que l’île en elle-même fait un gros boulot pour l’ambiance oppressante du show. La brume et l’humidité propre aux environs de Seattle, y aident beaucoup. Le fait que les scénaristes ont beaucoup joué avec le décor que leur donnait l’île, était vraiment grandiose, quand on voit ce magnifique résultat ! Comme quoi, on n’a pas toujours besoin de fond vert pour de beaux paysages ! 🙂

harpers-island71

Bilan : Harper’s Island est une bonne série, qui reprend bien les codes et thèmes du livre « Dix petits nègres » d’Agatha Christie, et des slasher-movie. La série a tout de même quelques défaut, qui sont parfois gênant, au vu de leurs lourdeurs et des caricatures, qui auraient pu être évitées. Mais, la série apprend de ses erreurs au fur et à mesure, et parvient à évolué de façon fort agréable. Le vrai potentiel de la série ne se montre que dans les dernières minutes du 5ème épisode, mais après ça, la série monte crescendo, jusqu’à son final surprenant et diablement efficace. Le casting et les décors sont indéniablement les autres points forts, avec l’histoire et les retournements de situation. J’aurais adoré voir une seconde saison, même si le casting, le lieu et l’histoire auraient été différents. Une série à voir au moins une fois, elle le mérite vraiment ! 🙂

maxresdefault

Note : 7,5/10

 

Mon avis sur : 

Meilleur épisode de la saison 1 : épisode 13 « Sigh »/ »Le Coup de grâce »

Episode le plus faible de la saison 1 : épisode 3 « Ka-Blam »/ »Le Fusil »

Personnages coup de cœur de la série : Abby Mills, Jimmy Mance, Shériff Charles Mills, Henry Dunn, Trish Wellington, Chloé Carter, Cal Vandeusen, Sully Sullivan, Danny Brooks, Nikki Bolton et Shane Pierce

 

Petit + :

Aucun des acteurs ne savaient qui était le tueur, même pas l’individu concerné, quand ils ont commencer la série ! La personne concernée n’a su qu’après avoir tourné l’épisode 8, que le tueur serait lui/elle !

Le titre en anglais de chaque épisode est l’onomatopée produite par la mort de l’un des personnages lors de l’épisode en question.

Entre un et cinq personnages meurent au cours de chaque épisode, ces derniers se clôturant généralement par un décès. Cela étant, toutes les morts ne sont pas des meurtres, étant donné que l’on assiste de temps à autre à un accident ou un suicide.

Les acteurs et actrices qui ont participé à la série ne savaient pas dans quel épisode ils mourraient, sauf deux d’entre eux, car le premier, était informé de la longueur de son contrat parce que sa mort était considérée comme un tournant dans l’histoire de la série (dernières minutes de l’épisode 5) et le second, car il avait un contrat pour la durée d’un seul épisode, le pilot.

La série a eu le droit à une web-série, du nom de Harper’s Globe, diffusé durant les pauses dans la diffusion de Harper’s Island. Harper’s Globe est une web-série de 13 épisodes qui suit la vie des habitants de Harper’s Island pendant la deuxième tuerie de l’île. Le personnage principal est Robin Matthews, une jeune femme qui vient se loger sur Harper’s Island pour échapper à son passé mystérieux. Elle trouve un emploi au journal de Harper’s Island, intitulé Harper’s Globe, et vit dans le sous-sol d’un vieil homme amical. Alors qu’elle se promène sur l’île, souvent avec sa caméra-vidéo, elle se fait plusieurs amis et se trouve un petit-ami. Elle met toutes ses vidéos sur un site web, mais découvre que quelqu’un commence à la filmer en secret, lorsque les vidéos se retrouvent affichées sur le site web. Robin est intrigué par les six meurtres de John Wakefield il y a sept ans. Ça ne prend pas longtemps avant que la jeune femme ne devienne le témoin d’une autre tuerie, cette fois-ci beaucoup plus sanglante (pour ceux qui ont apprécié la série d’origine, Harper’s Globe ne peut que vous plaire ! ^^).

Et voici une petite vidéo, qui est un générique fictif, créé par une fan de la série, avec une chanson d’un groupe de rock que j’aime beaucoup : Papa Roach ! C’est sur la super chanson « Getting Away With Murder » du groupe qu’a été fait ce générique :

Publicités