Salut les louveteaux ! 🙂 Voici le bilan de mes lectures de ce début d’année 2019, avec deux bonnes surprises ! 🙂 Un beau conte avec de magnifiques dessins que j’ai acheté pendant l’exposition « Exposition « ZooGraphies » » et un chef-d’oeuvre que je voulais lire depuis longtemps et que j’avais gagné lors d’un concours dur le blog de « La bibliothèque de Sev » (merci encore ! ^^) : La Vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker ! 🙂 Plus qu’à finir de regarder l’adaptation en série qui est très bonne d’ailleurs ! 😉

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker

16033842

Résumé : À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.
Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Nombre de pages : 859 pages

Note : 10/10

 

La Princesse de l’aube de Sophie Benastre et Sophie Lebot

WP_20181130_21_05_59_Pro

Résumé : Un conte intense, illuminé par une princesse prénommée Lucia… Elyséa était le pays le plus heureux d’entre tous. Dans le ciel scintillait un doux soleil. Un jour, la terre se mit à gronder. Le sol se fendit et le royaume fut précipité dans les entrailles ténébreuses. Le peuple s’éveilla dans un amoncellement de décombres. Il fallait bien survivre: tant bien que mal, ce nouveau monde s’organisa, troué de tunnels sans joie, on l’appela le monde d’en bas, où régnait la nuit perpétuelle. Une princesse prénommée Lucia naquit, comme un espoir que l’aube reviendrait un jour. Lucia grandit, parcourant inlassablement son royaume souterrain, rayonnante et joyeuse. Elle choisit pour époux un jeune tisserand qu’elle aimait en secret, Organd. Le jour des noces, pour la première fois, le royaume d’en bas baigna dans l’allégresse. Tous se mirent à chanter. Soudain, un craquement sourd sembla venir du plafond puis, dans un vacarme déchirant, le monde d’en bas ressentit un élan puissant vers le haut. Une douce chaleur parcourut les habitants du royaume. Les rayons du soleil les enveloppaient: le monde d’en haut était revenu.

Nombre de pages : 28 pages

Note : 8/10

 

Nombre total de pages pour les mois de Janvier et Février 2019 : 887 pages !

Voilà pour ce début d’année, et on peut dire que je commence fort avec un pavé de lu ! 😉 Je suis déjà à la moitié de ma moyenne de lecture de l’année précédente ! ^^ J’espère avoir encore de bonnes surprises comme ça dans l’année, et je suis ravie d’avoir enfin découvert le travail d’écrivain de Joël Dicker, dont c’est sûr que je vais lire d’autres romans ! 🙂 A bientôt et gros bisous les louveteaux ! 🙂