Daredevil – Critique saison 1

Fiche technique de la série :

Titre : Daredevil

Créé par : Drew Goddard

Chaîne d’origine pour la diffusion : Netflix

Années de diffusion : 2015 – ?

Nombre de saison(s) : 2 (pour le moment)

Nombre d’épisodes : 26 (pour le moment)

Nombre d’épisodes pour la saison 1 : 13

Cast : Charlie Cox (Matt Murdock/Daredevil), Deborah Ann Woll (Karen Page), Elden Henson (Foggy Nelson), Vincent D’Onofrio (Wilson Fisk/Le Caïd), Rosario Dawson (Claire Temple), Vondie Curtis-Hall (Ben Urich), Toby Leonard Moore (James Wesley), Ayelet Zurer (Vanessa Marianna) et Bob Gunton (Leland Owlsley)

Casting secondaire/récurrent en saison 1 : Scott Glenn (Stick), John Patrick Hayden (Jack « Battlin » Murdock), Nikolai Nikolaeff (Vladimir Ranskahov), Gideon Emery (Anatoly Ranskahov), Peter Shinkoda (Nobu), Wai Ching Ho (Madame Gao), Peter McRobbie (le père Lantom), Geoffrey Cantor (Ellison), Amy Rutberg (Marci Stahl), Judith Delgado (Elena Cardenas), Rob Morgan (Turk Barrett) et Adriane Lenox (Doris Urich)

Résumé de la série : Aveugle depuis ses neuf ans à la suite d’un accident, Matt Murdock (Charlie Cox) possède des sens qui bénéficient d’une acuité extraordinaire. Avocat le jour, il devient le super-héros Daredevil lorsque la nuit tombe, afin de lutter contre l’injustice à New York, plus particulièrement dans le quartier de Hell’s Kitchen, corrompu par la criminalité depuis sa reconstruction après l’attaque des Chitauris lors des événements du film Avengers. 

Promo/Trailer de la série : 

Tout d’abord, il faut savoir que j’aime beaucoup les séries (et parfois les films) sur les super-héros, tant que c’est bien fait et que ça respecte un minimum l’œuvre original, par conséquent, la BD/Comics qui a créé l’histoire et les personnages/super-héros. Mais entre les deux grandes industries de BD/Comics que sont DC Comics et Marvel, j’avoue avoir une préférence pour l’univers DC, car je n’accroche pas souvent avec l’univers Marvel. Pour ceux qui sont perdu entre DC et Marvel, je vais vous citez les super-héros les plus populaires de chaque : DC, c’est Superman, Batman, Green Arrow, Flash, Wonder Woman, Green Lantern… Alors que Marvel, c’est Spider-Man, Iron Man, Captain America, Hulk, Les X-Mens… Pas le même genre de héros, si vous voulez mon avis… Mais il y a des quper-héros de Marvel que j’adore tout de même, et l’un d’eux qui est dans mon Top 3 justement, c’est Daredevil !

sb-53-daredevil

Pour vous dire que quand j’ai entendu que Netflix préparé une série sur Daredevil, j’été impatiente de voir ça, mais également un peu anxieuse du résultat… Tout simplement parce que je savais que j’allais en attendre beaucoup, peut-être même trop… Et quand le casting pour Daredevil/Matt Murdock a été révélé, j’ai eu très peur pour la série, bien avant son tournage ! Ne pensez pas que je n’aime pas Charlie Cox, bien au contraire, mais la seule fois où je l’avais vu dans un rôle, c’été dans Dowtown Abbey et il joué un homme gay dedans ! Alors l’imaginé en Daredevil, vous pouvez comprendre que j’avais des appréhensions ! De plus quand j’ai su qu’Elektra (une héroïne que j’aime énormément) n’aller pas être dans la 1ère saison, je commencé à m’inquiéter avant la diffusion de la série… Et bien, je me suis bien inquiété pour rien ! 🙂 La série est génial !

daredevil

La série reprend bien les codes de l’histoire originelle, tout en personnalisant certains détails (principalement avec les personnages entourant Matt Murdock/Daredevil). La série est sombre et violente, tout comme son format papier. Et le fait que la série soit diffusée sur Netflix permet qu’il n’y est aucune restriction au niveau de la violence, du glauque et du « gore », car Netflix n’a pas les mêmes soucis de diffusion que les chaînes américaines.

1f868ba0-e52e-42fa-99c7-f9849ea403ed_JDX-NO-RATIO_WEB

Les personnages sont aussi très bien développés et avec des psychologies et expériences très soigneusement choisit par les scénaristes. Ce qui fait qu’on s’attache très vite aux personnages, et l’on peut facilement se mettre à leur place, que ce soit dans le rôle du super-héros ou du grand méchant, en passant par les acolytes des deux camps.

Sans étonnement, le meilleur personnage est Matt Murdock/ Daredevil (Charlie Cox) ! Charlie Cox m’a bluffé dans ce rôle, je ne pouvais pas imaginer un meilleur Daredevil ! Il m’a fait passer par plusieurs stades de sentiments, que je ne pensais même pas pouvoir éprouver devant une histoire comme Daredevil. Pour dire que j’ai été agréablement surprise est un euphémisme ! Petit bonus pour nous les dames : Charlie Cox porte très bien les costumes de justicier moulant ! 😉

daredevil-1280jpg-782297_1280w

Le personnage féminin fort de la série a mes yeux est l’infirmière personnelle de notre justicier, Claire Temple (Rosario Dawson). C’est un personnage fort sympathique, avec lequel on se lie facilement, car on peut s’identifier à elle et a ses choix. Elle sera également une « bonne » amie et confidente pour notre héros, ainsi qu’une boussole morale pour les décisions qu’il prend, et qui ne sont pas toujours aussi bien réfléchit que Matt ne le pense.

Claire-Temple

Deux autres personnages proches de Matt, et auxquels on peut très facilement s’identifier, sont Foggy (Elden Henson) et Karen (Deborah Ann Woll). Le premier est son meilleur ami depuis la fac, et son associé dans leur cabinet d’avocats. Ils ont une relation fraternelle, alors que leurs caractères sont diamétralement opposés. Ce qui créera une parfaite symbiose au niveau du travail, comme des confrontations houleuses et violentes sur un niveau plus personnel. Une relation parfaitement travaillée, maîtrisée et bien écrite par les scénaristes. Et les deux acteurs sont juste parfaits dans leurs échanges, surtout dans l’épisode 10.

Netflix-Daredevil-Foggy-Nelson-888x456

Quant à Karen, elle est leur première cliente, puis devient très vite leur secrétaire et amie à Matt et Foggy. Elle aura le droit à sa propre « storyline », avec la machination qui se déroule dans la ville de Hell’s Kitchen, et où elle est l’une des victimes directe. Mais au lieu de se cacher et de rester dans l’ombre pour sauver sa peau, elle va se confronter (grâce à l’aide d’un autre personnage journaliste et courageux, Ben Urich) à de gros enjeux, contre le grand méchant de la saison. Karen Page est un bon personnage, mais j’en attends plus d’elle en saison 2, parce que je n’ai pas toujours accroché avec son évolution et ses choix. Car je trouve qu’elle passe trop souvent de la fille courageuse et têtue, a une fille frêle, sans défense et apeuré, au point de friser la dépression ! C’est fait d’une façon logique, je vous rassure, mais disons que cela n’a pas toujours été bien amené, et par conséquent, a rendu Karen un peu agaçante a certains moments. A voir, si son évolution se fera de façon plus fluide par la suite…

ddkaren1280jpg-3e5e8d_1280w

Puis, que serait une série sur un super-héros, sans son grand ennemi juré ? Une série bien fade et sans grand intérêt, sur la longueur du moins. Mais la série n’a pas perdu de temps pour nous parler des enjeux de la saison, a travers son méchant, qui dans la saison 1 est Wilson Fisk (Vincent D’Onofrio) alias Le Caïd dans les comics. Pour ceux qui connaissent un minimum l’univers de Daredevil, savent que Fisk est l’un des pires ennemies du héros sans peur. Et je trouve le fait que le personnage de Fisk ne se montre pas dans les premiers épisodes, été ingénieux de la part des créateurs. On en entendait parler, on se représentait bien la menace qu’il été, mais on n’avait pas de visage à mettre sur ce danger omniprésent. Cela a eu le mérite de faire monter l’impatience de le voir et de le connaître, pour ensuite ne vouloir voir qu’une chose : la confrontation entre le héros et le vilain. Un vilain qui a plus de nuances qu’on aurait pu imaginer aux premiers abords. Vincent D’Onofrio nous délivre une excellente démonstration de son talent d’acteur, en jouant ce Caïd violent et destructeur, mais avec cette très grande empathie et d’un amour sincère pour ses proches. Un méchant à la hauteur de l’histoire, même si parfois, j’ai eu l’impression qu’il pouvait paraître faible, par rapport à lui avoir donnée une romance (avec beaucoup trop d’importance) avec Vanessa, le personnage le moins bien exploité durant cette saison.

wilson-fisk

Une série époustouflante par ses effets spéciaux, son histoire sombre et tragique, et ses personnages sublimes. L’action est aussi là, avec de superbes scènes de combats (beaucoup mieux fait et accomplit que sur les chaînes des Network), et une maîtrise de la caméra parfaite, pour nous donner un beau spectacle et un effet visuel étonnant !

daredevil-charlie-cox

Bilan : Le potentiel de la série a bien été exploré, et je pense qu’elle ne peut pas décevoir le public principalement visé (ceux aimant l’univers Marvel et/ou des Super-héros), mais elle peut aussi plaire a un tout autre public, beaucoup plus large, vu les thèmes abordés, et qui nous font réfléchir et ce questionné sur certaines choses. La série tient toutes ses promesses, et même si parfois, elle peut semblait « lente » pour faire découvrir et avancé en profondeur ses personnages et son histoire, cela est largement compensé par les résultats finaux de cette saison 1.

DaredevilTeaserPoster

 

Note : 9,5/10

 

Mon avis sur : 

Meilleur épisode de la saison 1 : épisode 2 « Cut Man » / « L’homme blessé »

Episode le plus faible de la saison 1 : épisode 8 « Shadows in the Glass » / « Jeu d’Ombre »

Personnages coup de cœur dans cette saison 1 : Matt Murdock/Daredevil, Claire Temple, Foggy Nelson, Wilson Fisk/Le Caïd, Karen Page, Ben Urich, Stick, Jack « Battlin » Murdock, Vladimir Ranskahov, le père Lantom, Melvin Potter et Marci Stahl

 

Petit + :

Daredevil est à la base un comics de l’univers Marvel paru pour la première fois en 1964 ! L’histoire est la même que dans la série, avec seulement de très légère différence.

En plus de Daredevil, Netflix propose au fur et à mesure, d’autres séries de l’univers Marvel, avec d’autres héros, pour finir par faire une dernière série, avec tous ces héros réunis dedans ! Donc en plus de Daredevil, il y a aussi Jessica Jones, et suivrons Luke Cage et Iron Fist. Pour que tous, finissent dans la série The Defenders (qui est aussi un comics avec ces mêmes héros).

Le personnage de Claire Temple, incarné par Rosario Dawson, est le lien entre les séries de super-héros de Netflix. Dans Daredevil, elle est l’infirmière et amie de Daredevil. Dans Jessica Jones, elle aide Jessica à fuir un danger et sauve la vie de Luke Cage. Et dans Luke Cage, elle recroisera son chemin en allant voir sa mère, qui le connaît également.

Vous pouvez découvrir mon Top 5 Soundtrack de la saison 1 de Daredevil ici.

Un film Daredevil existe aussi et qui est sortie en 2003, avec notamment dans le rôle de Daredevil/Matt Murdock : Ben Affleck, dans celui d’Elektra Natchios : Jennifer Garner, et dans celui de Wilson Fisk/Le Caïd : Michael Clarke Duncan.

Et voici le magnifique générique de la série, qui promet un univers sombre, sanglant et dangereux, en accord avec son œuvre original :

 

Publicités