Jessica Jones – Critique saison 1

Fiche technique de la série :

Titre : Jessica Jones (Marvel’s AKA Jessica Jones)

Créé par : Melissa Rosenberg

Chaîne d’origine pour la diffusion : Netflix

Années de diffusion de la série : 2015 – ?

Nombre de saison(s) : 2 (pour le moment)

Nombre d’épisodes : 26 (pour le moment)

Nombre d’épisodes pour la saison 1 : 13

Cast : Krysten Ritter (Jessica Jones), David Tennant (Kilgrave), Rachael Taylor (Patricia « Trish » Walker), Carrie-Anne Moss (Jeri Hogarth), Mike Colter (Luke Cage), Eka Darville (Malcolm Ducasse), Erin Moriarty (Hope Schlottman) et Wil Traval (Will Simpson)

Casting secondaire/récurrent en saison 1 : Susie Abromeit (Pam), Robin Weigert (Wendy Ross-Hogarth), Kieran Mulcare (Ruben), Colby Minifie (Robyn), Clarke Peters (Détective Oscar Clemons), Rebecca De Mornay (Dorothy Walker), Michael Siberry (Albert Thompson), Rosario Dawson (Claire Temple) et Royce Johnson (Sergent Brett Mahoney)

Résumé de la série : La super-héroïne Jessica Jones (Krysten Ritter) s’est reconvertie en détective privé, après sa confrontation avec Kilgrave (David Tennant), qui l’a laissée avec un syndrome de stress post-traumatique. Hantée par cet événement traumatisant de son passé, et malgré le soutien de Patricia Walker (Rachael Taylor), sa sœur adoptive, elle se cache à New York et se contente de sordides affaires adultère. Mais lors d’une nouvelle enquête, ses anciens démons vont resurgir.

Promo/Trailer de la série : 

Jessica Jones est la deuxième série de l’univers Marvel sur la plateforme Netflix, juste après l’énorme succès que fut la première saison de Daredevil ! Et je dois dire, que sur toutes les séries Marvel qui devaient suivre après Daredevil (Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist), pour que tous ces héros finissent ensemble dans une même série du nom The Defenders, je dois avouer que celle que j’attendais avec le plus d’impatience (après mon chouchou Daredevil bien sûr ! ^^) c’est bien Jessice Jones ! 🙂

xygw

Je connaissais un minimum l’histoire de l’héroïne et vu le point d’approche qu’avait pris la série pour l’introduire dans le monde télévisuel, m’avait l’air bien intrigante… Et le choix du casting, avec Krysten Ritter (Gia Goodman dans Veronica Mars, Jane Margolis dans Breaking Bad, Chloé dans Don’t Trust the B—- in Apartment 23…), pour Jessica Jones et David Tennant (Doctor 10 dans Doctor Who, D.I. Alec Hardy dans Broadchurch, D.I. dans Blackpool…) dans le rôle du grand méchant Kilgrave (Purple Man dans les comics/BD), avait fini par me convaincre à 100% de voir la 1ère saison dés sa sortie sur Netflix ! 🙂 Et deviné quoi ? Je n’ai pas été déçu une seule seconde, au contraire, j’ai été énormément surprise que se soit encore mieux que ce que je m’étais imaginé ! 🙂 Si, Luke Cage et Iron Fist sont aussi bien foutu que Daredevil et Jessica Jones, Netflix a encore de beau jour à vivre avec ses séries Marvel, que se soit, pour la rentabilité critique, la popularité, mais surtout, pour la qualité du résultat de ses séries héroïques !

08253338-photo-jessica-jones

Pour ceux qui ne connaissent pas Jessica Jones, c’est une super-héroïne qui a une force surhumaine, une grande résistance à la douleur, une régénération rapide et elle peut sauter très haut (à savoir qu’apparemment, elle savait voler avant). Grâce a ses dons, Jessica lutte contre le crime et l’injustice la nuit, dans la ville de Hell’s Kitchen. Jusqu’au jour, où elle rencontre le mystérieux Kilgrave, avec qui, elle entamera une relation. A partie de là, elle ne jouera plus la Justicière, quittera son boulot, et coupera tout liens avec ses proches pour rester auprès de Kilgrave, et se sera malheureusement qu’au bout d’un certain temps que Jessica se rendra compte que, non seulement, il est un méchant des plus vil et dangereux qu’elle connaisse, mais qu’il a lui aussi un don : celui de plier la volonté des personnes a sa merci, seulement en leur demandant de faire ce qu’il veut ! Et Jessica comprend alors, qu’elle a toujours été sous son contrôle et qu’elle ne peut lui échapper t’en qu’il la commande ! Il lui fait donc faire des choses qu’elle ne veut pas, et abuse d’elle dans cette relation pas aussi réelle qu’elle ne le pensait. Mais à cause d’un accident qui laisse Kilgrave pour mort, Jessica se libère de son emprise et décide d’ouvrir une agence de détective privé, afin d’essayer de tourner la page, même si Kilgrave reste dans son esprit, à travers un syndrome post-traumatique. Alors, qu’elle espère trouver sa voie, loin de son côté héroïque qu’elle a abandonné 2 ans plus tôt, elle va pourtant devoir se remettre en mode super-héroïne quand Kilgrave refait surface et commet des dégâts en ville.

Screen-Shot-2015-11-21-at-2.09.47-PM

Il faut savoir qu’une des premières choses que j’ai aimée dans la série, c’est que les scénaristes ont un peu modifié le point de départ de l’histoire. Car, à l’époque où Jessica était une héroïne, elle se faisait appeler Jewel dans les comics, alors que dans la série, Jessica a toujours été tout simplement Jessica Jones ! 🙂 D’ailleurs, le petit clin d’œil a ce changement, quand Trish montre le costume de Jewel, à Jessica, et qu’elle lui propose le nom de « Jewel », et que celle-ci refuse catégoriquement les deux, est juste génial ! 😉 J’aime quand les créateurs prennent vraiment en main une œuvre, pour la mettre à leur sauce, et qu’ils arrivent à ne pas la dénaturer pour autant. Et surtout, je les remercie d’avoir pris cette initiative, car j’aurais eu beaucoup de mal de voir Krysten Ritter dans ce costume bleu et blanc et avec les cheveux violet (même si pour les cheveux, je suis sûr que ça aurait bien passé finalement ! ^^) !

23-jessica-jones-comics-netfix.w1200.h630

Comme vous pouvez facilement l’imaginer, mon personnage préféré se trouve être Jessica Jones ! 🙂 En plus, du fait que se soit la magnifique Krysten Ritter qui joue le personnage, Jessica Jones est une héroïne comme je les aime ! Elle est badass, forte, courageuse, avec un caractère bien trempée, mais qui est aussi fragile (surtout en ce qui concerne Kilgrave), elle a des failles et est plus sensible qu’elle n’y parait, derrière sa carapace de bad girl ! Jessica Jones est un personnage à fleur de peau, auquel on s’attache très vite, malgré les défauts dans sa personnalité, qui l’empêche de réellement passer à autre chose et la coupe de toutes relations humaines. C’est justement sont évolution dans cette 1ère saison qui va être intéressante à suivre, car c’est ce qui va lui permettre de reconnecter avec son côté héroïque et reprendre son rôle de Justicière.

JJ

Il y a aussi son côté « féministe » qui fait plaisir à voir et qui se ressent principalement avec ses interactions avec sa sœur Trish, son avocate et partenaire Jeri, et une autre victime comme elle de Kilgrave, Hope. On sent que la série est créée par une femme, car elle met les femmes à l’honneur dans le show et c’est bien elles qui mènent la danse durant cette première saison ! Mais, c’est bel et bien à travers Jessica que tous les messages féministes passent vraiment. Déjà, c’est elle l’héroïne de l’histoire avec ses problèmes, déboires et pouvoirs qui l’aident à sauver la veuve et l’orphelin. Elle vit aussi ses incertitudes que toutes femmes vit à un moment de leur vie (carrière professionnelle, relation compliquée, problème familial…), ce qui nous rapproche encore plus du personnage, surtout au niveau des téléspectatrices ! 😉

Jessica-Jones

Et bien sûr, ce sentiment d’infériorité, d’impuissance et de victime face a un homme qui abuse (mentalement et physiquement) de la confiance d’une femme de la pire manière possible, rend Jessica plus humaine et plus réelle. Je crois que c’est la partie la plus travaillée du personnage : le stress post-traumatique causé par une relation abusive et ce sentiment d’avoir été violée, a rendu Jessica plus forte, mais avec des cicatrices difficiles à guérir… Moi, qui aime les personnages torturés et sombres, je dois dire qu’avoir une femme comme Jessica Jones pour héroïne dans ce genre de série est juste super ! 🙂 PS : j’adore aussi son style et ses fringues ! ^^

marvel-netflix-jessica-jones-images-krysten-ritter

Mon second personnage préféré et qui peut surprendre, par rapport à ce que je disais avant : c’est Kilgrave ! C’est LE personnage qu’on adore détester, mais en plus, c’est un des meilleurs méchants que j’ai pu voir à la télévision ! Bon, déjà le fait que se soit le merveilleux David Tennant qui le joue, n’y est pas étranger, parce qu’il est juste PARFAIT dans le rôle ! Entre le Caïd en saison 1 de Daredevil et Kilgrave pour la saison 1 de Jessica Jones, il y a photo que Kilgrave est bien plus dangereux et machiavélique que le Caïd ! Ce qui rend le personnage si machiavélique, c’est qu’il est avant toute chose, un sadique ! Il aime faire du mal aux autres, rien que pour le plaisir que ça lui procure et il en jouit énormément ! Il faut dire qu’avec un pouvoir de persuasion et de contrôle de l’esprit, c’est difficile de ne pas s’en servir, comme il le dit si bien.

kilgrave_2

Mais le pire du sadisme que peut avoir le personnage, est quand il devient obsédé par une chose ou quelqu’un, et malheureusement pour notre héroïne, c’est elle qui est devenue son obsession ! Car, on peut dire ce qu’on veut, Kilgrave a beau être un psychopathe sadique, il est tout de même tombé amoureux de Jessica ! Je pense sincèrement qu’il l’a aimé d’une manière obsessionnelle et destructrice, mais d’un amour sincère pour cette femme qui le comprenait sur certains points. Mais cette relation malsaine entre Jessica et Kilgrave était tellement intrigante, que cela a été le moteur de la série durant sa 1ère saison. Les deux acteurs avaient vraiment une alchimie époustouflante pour nous faire autant accrocher a cette relation amour/haine.

Kilgrave est ce vilain qu’on rêve de voir hors d’état de nuire, mais qu’on ne veut pas voir disparaître pour autant, tellement son charisme diabolique rend le show si intéressant. David Tennant m’a bluffé avec ce rôle aux antipodes de ce qu’il fait habituellement !

jessicajones-kilgrave-650-3

Autre personnage intéressant à suivre, c’est Luke Cage qui est le prochain héros d’une série Marvel sur Netflix, mais aussi l’intérêt romantique de notre héroïne. J’ai bien aimé que la série fasse rencontrer les deux personnages durant ces épisodes, car à la base dans les comics, ils sont censés se connaître à l’époque où Jessica était une héroïne. Là, on voit leur relation prendre forme et évoluer (même si, elle commence sur les chapeaux de roue !) et cela solidifie cette relation qui n’aurait pas du tout pu naître, à cause d’une autre story-line en rapport avec le passé de Jessica et l’ancienne vie de Luke… Une relation compliquée avec beaucoup d’obstacles à surmonter pour nos deux héros, dont les deux acteurs ont une très bonne alchimie qui est belle à voir. Mais, c’est une relation qu’on espère voir aboutir sur un « happy-end » pour eux… Autrement, Luke est un personnage très intéressant individuellement, ce qui donne envie de découvrir sa série ! 🙂 Car, tout comme Jessica, il a des dons : une super force, il est quasi-invincible et est indestructible ! Un bon super-héros en devenir avec son grand cœur et ses principes ! 😉

Jessica-Jones-Luke-Cage-Character-Poster-Feature

Les autres personnages du casting ne sont pas en reste ! Avec la sœur adoptive de Jessica, Trish, qui est toujours là pour elle, depuis leur adolescence et qui est sûrement la personne que Jessica aime le plus au monde. Trish a beau être « normale », elle n’en est pas moins une personne forte, courageuse, qui ne se laisse pas faire et sait se défendre grâce a des cours de self-défense, de boxe, du kick-boxing… On voit qu’elle est censée devenir la fameuse héroïne Hellcat des BD ! 🙂 Rachael Taylor (Abigail « Abby » Sampson dans Charlie’s Angels, Jane Van Veen dans 666 Park Avenue…) est vraiment à fond dans son rôle, et ça fait plaisir à voir ! 😉

JJ (1)

Sinon, nous avons Jeri Hogarth, qui est une femme de pouvoir au service de la loi (surtout quand ça l’arrange), et qui est prête a tout pour avoir ce qu’elle veut. Même si, le personnage n’a pas toujours été pertinent(en particulier à cause de sa vie sentimentale trop mise en avant, pour le peu d’intérêt que ça représentait), elle aura tour à tour, joué sur les deux tableaux entre les gentils et les méchants. Jeri Hogarth n’est pas le meilleur personnage, mais Carrie-Anne Moss (Gertrude Verbanski dans Chuck, Amanda Andrews dans Crossing Lines...) nous la rend indispensable à la série, même si souvent, c’est pour jouer les outils scénaristiques.

Carrie-Ann-Moss-crossed-in-Jessica-Jones

Il y a aussi le sympathique voisin de Jessica, Malcolm, un des rares amis de notre Justicière, qui malgré son comportement avec lui, il restera toujours à ses côtés. C’est le personnage le plus humain de la série et sûrement celui auquel on peut le plus s’identifier. Il est incarné par Eka Darville (Diego dans The Originals), qui m’a énormément convaincu dans cette série, contrairement a son rôle de vampire dans The Originals ! ^^

52556a40-7129-0133-4d83-0e3f8b958f63.jpg

Et nous avons aussi Hope, la dernière victime en date de Kilgrave, qui est prête a tout pour aider Jessica, afin de se venger de ce qui lui a fait. Très fortement utilisé comme outil scénaristique aussi, Hope n’en est pas moins un personnage crédible, avec qui Jessica va se lier d’une amitié sincère, sur des bases pourtant très dramatique. Au vu de son temps d’antenne, on pourrait penser qu’on pouvait se passer d’elle dans la série, mais Hope a dégagé tellement d’émotions dans les personnages qui l’entouraient, qu’elle a eu une utilité plus profonde : celle de faire évoluer et humaniser d’autres membres du show.

j10d

Puis Will, dont sa participation à la tentative de capture de Kilgrave et sa relation avec Trish, nous le rendait touchant et sympathique, mais qui a malheureusement perdu de sa splendeur dans ses derniers épisodes. Je pense que ça a tourné comme ça pour le personnage pour qu’il puise devenir comme dans les comics, mais ça a été mal agencé dans l’intrigue… Mais, son personnage reste intéressant et il a été plus travaillé et poussé que d’autres dans la série. Il avait son utilité et j’espère que d’une façon ou d’une autre, on le reverra en saison 2 et qu’il reprendra un peu de sa superbe qu’il avait en début de saison 1.

9feab340-f9d5-0133-2486-0e1b1c96d76b

PS : on retrouve deux personnages de l’univers de Daredevil, c’est le sergent Brett Mahoney (l’ami de Matt et Foggy à la police) et mon personnage préféré dans Daredevil : Claire Temple, l’infirmière personnel des super-héros ! 🙂 Toujours aussi parfaite ici, j’ai hâte de la retrouver également dans Luke Cage et Iron Fist, vu que c’est elle le lien de chaque série ! 😉

jessica_jones_13_claire_temple

Le style de la série est aussi très créatif. On dirait qu’on est dans un polar noir, avec une ambiance sombre et gothique qui se combine bien avec la violence (physique et psychologique) de la série. La musique met aussi dans l’ambiance et nous immerge dans les enquêtes les plus intenses de la détective Jessica Jones !

323966.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bilan : Une fois de plus, Netflix ne ma pas déçu avec sa nouvelle série Marvel ! Le casting est parfait, l’ambiance est au top, les propos et histoires abordés son traiter de façon intelligente et avec justesse. Le côté féministe de la série est aussi un gros plus pour la série. J’ai trouvé cette première saison aussi bonne que la saison 1 de Daredevil, et j’en attendais pas autant ! Hâte de voir la saison 2, qui hélas, n’arrivera pas avant 2018 !

jessica-jones-poster

Note : 9,5/10

 

Mon avis sur : 

Meilleur épisode de la saison 1 : épisode 8 « AKA WWJD? »/ »AKA Que ferait Jessica ? »

Episode le plus faible de la saison 1 : épisode 4 « AKA 99 Friends »/ »AKA 99 amis »

Personnages coup de cœur dans cette saison 1 : Jessica Jones, Kilgrave, Trish Walker, Luke Cage, Claire Temple, Malcolm Ducasse, Will Simpson et Détective Oscar Clemons

 

Petits + : 

Apparue pour la première fois en novembre 2001 dans la série de comics Alias et née de l’imagination de Brian Michael Bendis et Michael Gaydos, Jessica Jones figure dans 28 numéros de cette saga entre 2001 et 2004 avant de rejoindre l’univers de The Pulse, également créé par Bendis. Ce personnage est aussi présent dans le jeu vidéo Marvel Heroes, avant de faire un court passage dans le roman « New Avengers : Breakout » d’Alisa Kwitney. Son arrivée sur Netflix marque une nouvelle étape dans son histoire.

Apparue à la fois au cinéma (27 Robes, Confessions d’une accro au shopping) et à la télévision (Gilmore GirlsBreaking BadDon’t Trust the B**** at appartment 23), Krysten Ritter était le premier choix de la scénariste-productrice Melissa Rosenberg pour le rôle titre de Marvel’s  AKA Jessica Jones. Si elle porte le même nom que John Ritter (Flic à tout faire, Touche pas à mes filles…) et son fils Jason Ritter (Parenthood, The Event, Le monde de Joan…), elle n’a cependant aucun lien de parenté avec eux.

S’il est d’abord connu du public pour avoir tenu des rôles foncièrement positifs dans Doctor Who et Broadchurch, David Tennant décroche dans Jessica Jones son premier rôle de « bad guy«  dans une série… trois ans après qu’un autre lui ait échappé de justesse. Le comédien était en effet dans la liste des acteurs pour incarner le fameux docteur Lecter dans la série Hannibal. S’il a beaucoup impressionné Bryan Fuller, le créateur du show, c’est finalement tourné vers Mads Mikkelsen.

Vous pouvez découvrir mon Top 5 Soundtrack de la saison 1 de Jessica Jones.

Et voici, le magnifique générique de la série Jessica Jones, qui tout comme Daredevil, est très bien travaillé et soigné. On retrouve bien l’univers sombre, gothique et d’un polar noir dans ce générique que je me lasse pas de regarder ! 😉

 

Publicités